Comment motiver les français à la pratique d’activité physique ?

En entreprise

Indisponible

En structure

Indisponible

En visio

Indisponible

La motivation d'une femme pour aller faire du sport

Décathlon a mené une étude sur la motivation des français à faire du sport. Malheureusement nous ne sommes pas les vainqueurs du concours avec seulement 50% des français qui pratiquent une activité physique régulière.

Dans cette étude, Décathlon montre les freins à la pratique sportive. Dans un premier temps, les contraintes de temps et d’horaire reviennent plusieurs fois. En effet, les horaires, souvent tard le soir, nécessitent une organisation dans l’emploi du temps des français. Organiser les repas, garder les enfants, préparer ses affaires de sport pour partir directement après le travail, sont des contraintes quotidiennes.

Selon les sondés, l’âge et le niveau de pratique sont des critères à la non pratique d’activité physique. Effectivement, commencer le sport à l’âge adulte peut s’avérer compliqué pour s’intégrer dans une équipe. De plus, le niveau entre les pratiquants est différent, ce qui entraine une démotivation. De ce fait, le sport est affilié à la compétition et à l’effort. Par conséquent, cette affiliation à l’effort favorise le manque de motivation si il y a pas de résultat rapidement.

Recommandations pour motiver les français

Pour remédier à cela, Décathlon a proposé de mettre en place des défis et de les analyser. Six concepts ont été testés auprès d’un panel pour identifier les possibilités d’actions à mettre en place pour motiver les français à faire du sport ! Au fil des expérimentations, deux actions se sont distinguées.

Une offre adaptée aux adultes débutants

L’étude a révélé la difficulté pour un adulte débutant de trouver un sport qui lui correspond. Pour autant, des offres semblent accessibles pour plusieurs adultes comme les salles de sport, le running ou le sport à la maison mais ne sont pas adaptés à des vrais débutants. En outre, l’étude a démontré l’impossibilité de démarrer un sport collectif à l’âge adulte. Par conséquent, l’enjeu pourrait être de proposer une offre multi-activités à tous les non-sportifs. Ainsi, cela leur permettrait de découvrir, de tester et de choisir. De plus, ils seront encadrés par des professionnels, ainsi ils pourront atteindre leurs objectifs sereinement.

Un accompagnement pour pratiquer

Afin d’encourager le pratiquant dans le démarrage d’une activité, une accompagnement peut être l’idéal. En effet, les pratiquants souhaitent avoir des résultats visibles ou a minima tangibles dès les premières séances. L’accompagnement des premières semaines de pratique permet de rendre tangibles les bienfaits d’une activité.

Pour conclure, nous devons transformer la vision du sport de compétition et adopter une pratique de plaisir et découverte pour redonner goût à l’activité physique et sportive à ce public oublié. Sportiiz s’inscrit dans cette démarche en proposant des activités encadrées accessibles à tous.

Faites bouger
vos collaborateurs