Une ouverture pour le sport en entreprise !

Personne qui lève ses haltères car il est content que le sport en entreprise soit encouragé

Le sport en entreprise pose beaucoup de questions concernant sa mise en place. Effectivement, cette démarche demandait aux employeurs d’octroyer un avantage en nature à leurs collaborateurs. Un avantage en nature est soumis aux cotisations sociales au même titre que la rémunération perçue en contrepartie du travail. Par conséquent, cela ne favorisait pas le développement d’activités sportives.

Le vendredi 2 octobre 2020, les députés ont adopté un amendement qui encourage le sport en entreprise en ne le considérant plus comme un avantage en nature. Le texte stipule que sont « exclus de l’assiette des cotisations de sécurité sociale les avantages fournis par l’employeur afin de favoriser la pratique sportive en entreprise ainsi que la pratique de sport santé ». Cette loi est une délivrance pour toutes les plateformes visant à développer les activités physiques et sportives (APS). De plus, elle sécurise les employeurs et les chefs d’entreprise.

Les bénéfices des APS

Cette loi encourage le sport en entreprise qui a déjà prouvé ses bénéfices. Plusieurs études démontrent que la mise en place des APS diminue l’absentéisme, renforce la cohésion d’équipe et la productivité. Plus de 80% des salariés souhaitent pratiquer une activité physique en entreprise. Cependant seulement 18% des chefs d’entreprise mettent en place des activités physiques et sportives.